Recherche aide  
  Accueil  > retour liste > Le sentier du littoral de St.Mandrier à Six Fours,


Le sentier du littoral de St.Mandrier à Six Fours,
6802 hit(s)](enregistré le 24/05/2002) Classement dans 'randonnée' , Regrouppement sur 'litoralMandrier'

De St.Mandrier à Six Fours,
27 km de sentiers du littoral
passant par le Cap Sicié

 

Paul PIGNON

MART :
mouvement d'action pour la rade de Toulon et le littoral Varois.

Dans le cadre du dossier définitif du Contrat de baie, le volet  " préservation et entretien du milieu " traite, à travers 5 fiches d’actions, des sentiers du littoral.

 

Ce sont en effet des éléments forts de la mise en valeur de la frange littorale permettant, entre autre, l’accès à la mer pour tous. L’article qui suit est un résumé d’une plaquette beaucoup plus complète traitant de ce sentier.

 

Jean Ecochard


Les sentiers du littoral

L’origine des sentiers, le long du littoral, est ancienne. Les sentiers des douaniers ont été mis en place par l’administration des douanes, dés sa création en 1791, afin d’assurer la surveillance des côtes. Leur rôle s’est accru sous le 1er Empire, avec l’établissement de l’impôt sur le sel et le blocus continental. Ils sont progressivement tombés en désuétude. On en trouve encore certains qui sont aujourd’hui empruntés par les promeneurs et les randonneurs.

 

Un sentier peut désormais être réalisé sur l’ ensemble du littoral depuis la loi du 31/12/1976 instituant une servitude de passage le long du littoral sur les propriétés privées ( articles L160-6 à L160-8 et R 160-8 à R 160-33 du Code de l’urbanisme).

 

La mise en œuvre de cette servitude est assurée par les services de l’État (DDE) en concertation avec les collectivités locales et les propriétaires concernés. Lorsque le passage est possible sur le tracé de droit de la servitude, il est aménagé et ouvert au public. Lorsqu’il y a modification du tracé de la servitude, il y a enquête publique et approbation par arrêté préfectoral. La suspension de la servitude est exceptionnelle: présence d’un port, d’un établissement de pêche, ..

 

Différents aménagements peuvent être réalisé: sentiers de promenade assurant sécurité et confort ou sentier de randonnée ou de douanier dans des sites naturels et sauvages.

Les communes, dans de nombreux cas participent à la gestion de ces sentiers et souvent réalisent des aménagements complémentaires. Les Départements, dans le cadre de la politique des espaces naturels sensibles, en liaison avec le Conservatoire du littoral, acquièrent des sites littoraux complémentaires des sentiers qui d’ailleurs bénéficient souvent pour leur aménagement et leur entretien de la Taxe départementale des espaces naturels sensibles.

 

Depuis la mise en œuvre de la loi de 1976, les sentiers du littoral dans le Var totalisent 204 k avec un effort financier de l’Etat qui s’est sérieusement ralenti ces dernières années, heureusement relayé par le Département et les communes.

 

Dans le Var, et dans les rades Toulonnaises, il reste encore beaucoup de côtes à ouvrir au public, espérons que grâce au Contrat de baie, à la volonté des élus et au travail des associations, à l’exemple de ces 27 km, cela sera fait rapidement.

 

Quelques chiffres janvier 2000 pour la France

  • Longueur totale 7209 km
  • Accessibles 4634 km
  • Dont servitude de passage 1604 km
  • A aménager 1153 km
  •  

 

Nous voudrions remercier pour leur aide précieuse, les élus, services techniques et offices du tourisme des communes de La Seyne, St.Mandrier, Six Fours ainsi que l’Office National des Forêts.

Paul PIGNON

 

Itinéraire de St.Elme à St.Mandrier

Le sentier (fléché en jaune) part juste après le port de St.Elme en suivant les berges. Après avoir contourné la pointe St.Elme il arrive à la plage St. Asile. Il contourne la pointe Marégau, passe la table d’orientation du fort du gros Baou, remonte au stand de tir de la Renardière où fut lancé la 1 ère fusée francaise, ancêtre d’Ariane. Ensuite le tracé est plus sportif et arrive au fort

de la Coudouliére, il est en corniche et en fort dénivelé descendant. De là on rejoint la pointe de la Coudoulière ( appelée la Corniche d’or) d’où l’on continue avec le sentier des douaniers qui rejoint et longe la plage de Cavalas-Grave où furent construits des rampes d’accès pour les sous-marins de poche allemand. De là on remonte vers la gendarmerie maritime et on prend la direction du cimetière Franco-Italien, où il faut voir le mausolée de l’Amiral La Touche Tréville mort à StMandrier en 1804. Enfin on redescend vers le port de St.Mandrier par la rue Jean Aicard .

Suggestion: Le parcours pourrait être amélioré en longeant sur une certaine longueur le fort de St.Elme, dominant ainsi la rade côté St.Mandrier et traverser le magnifique sous-bois dont une partie appartient au Département.

Itinéraire de La Seyne à Six Fours

Après le port de St.Elme et la plage des Sablettes, arrivé de Mar Vivo, le sentier démarre du bout de la plage, en bon état, il longe des terrains privés clôturés et son parcours s’effectue entre berges et rochers pour arriver sur une ancienne batterie d’où l’on a une très belle vue sur la mer. Le tracé jaune contourne les terrains militaires et en descendant rejoint la plage de La Verne où débouche le ruisseau de l’Oide venant se jeter à la mer après avoir traversé la forêt de Janas.

 

Au bout de la plage, le chemin contourne la batterie dit "  des revenants " , puis par un passage délicat, d’où l’on a une belle vue sur les Deux Frères et l’anse de Fabrégas, on redescend sur cette dernière.

 

Après la plage prendre la piste W 467 classée DFCI ( défense contre l’incendie) qui rejoint, au niveau du Baou rouge, le sentier du littoral. Dans sa 1 ère partie, des éboulis posent des problèmes de sécurité aux plages situées en contrebas.

 

Suggestions; en partie haute, pour contenir ces éboulis, placer des haies faites d’entrelacement de branchages et sur plusieurs niveaux. Au niveau des falaises, des filets sécuriseraient les randonneurs.

 

De la pointe du Jonquier au Cap Sicié, en remontant vers le sémaphore, le sentier a été en partie emporté. La commune de La Seyne a donc décidé de le fermer en décembre 1996. Se trouvant en forêt communale, la ville a confié une mission d’assistance à l’ ONF pour l’étude des moyens de protection et les travaux. Des études il est ressorti que le sentier actuel ne pouvait être restauré et qu’un détournement s’imposait. Ce nouveau tracé, qui devrait être ouvert en juin 2002, évitera le versant Sud du Cap Sicié assurant une meilleure tranquillité aux rapaces nichant dans la falaise. De la pointe du Baou Rouge, il rejoindra la route d’accès au sémaphore, puis par la route des crêtes permettra d’atteindre Notre Dame du Mai ou de Bonne Garde, sommet de la randonnée à 360 m d’altitude d’où l’on découvre un magnifique panorama des falaises de Cassis aux Iles d’Hyères, avec au Nord les premiers contreforts des Alpes.

 

Peu après, 2 itinéraires: à gauche le sentier du littoral serpente à mi-falaise pour rejoindre Six Fours en passant par la batterie basse et la source des canonniers avec une casemate datant

de 1930. A droite c’est le sentier des crêtes de Roumagnan qui rejoint le sentier du littoral après un passage dans un très beau sous-bois permettant de découvrir le Lavatere maritime et le ciste cotonneux ou les phyllades, ces roches métamorphiques quoi forment l’essentiel du Cap. Une sente, sur la gauche permet d’atteindre la plage de la Fosse.

 

Les chemins de Gargadoux et de la Gardiole permettent d’arriver à la pointe de Mourret où une partie de la forêt a été achetée par le Département en 2000 pour en faire un parc public. Le sentier du littoral débouche sur le quai St.Pierre et la lagune du Gaou, site protégé dans le cadre de Natura 2000 (algues, posidonies, frayères ). Le sentier se poursuit en longeant les quais jusqu’au port du Brusc. Ensuite( suivre le tracé jaune) par la Prud’homie des pécheurs, la plage des Charmettes, la plage et la pointe du Cros, la pointe du Rayolet, il arrive à la batterie du Cap Nègre. Cet ouvrage de défense côtière, entre la baie de Sanary et la rade du Brusc, protégeait le littoral Toulonnais contre toute attaque navale et tentative de débarquement.

 

Une 1 ère batterie fut construite en 1695 afin d’interdire le mouillage et le débarquement des vaisseaux anglais. Deux autres furent construites, l’une en 1863 à St.Pierre aux Embiez, l’autre entre 1847 et 1856 à Sanary à la pointe de la Cride.

 

Le sentier du littoral se continue par un passage difficile pour se terminer sur la plage de Bonne Grâce au petit port de la Méditerranée.

 

 

Fiche d’identité

  • Communes traversées:La Seyne, St.Mandrier, Six Fours.
  • Longueur : 27 k.
  • Dénivelé: 360 mètres
  • Temps de parcours : plage de Bonne Grâce (Six Fours) à Mar Vivo (La Seyne): 7 h 30. De St.Elme à la plage de Cavalas ( St.Mandrier) : 1 h 30 .
  •  

 

En partie crée en 1791, gros travaux effectués vers Sicié en 2002

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


votre commentaire ou info ? | actualiser la page
pas de commentaire actuellement, pourquoi pas le votre ?
Accès rapides
Nouveautés - Actualités
Blogs et forum
Bibliographie
proposer une fiche
proposer un article
Espace membre

Recherche par google